Canticulum ad Maria
Petrus de Ronsard
(vulgata: helium olivam)


Et offer a fasciculum de floribus
separabit hæc aperturis florum;
Quis non tulit in pervigilio?
et si cras autem in terram cadit.

ut esse exemplum vobis,
In tuo decore etsi florente,
arescit mox, et decrescit.
Subito morientur, et flores.

præterit tempus, dominæ
heu! et in internicionem cuncti delendi sumus,
et mox in cæno;

et dum amare habemus, nos frui
post mortus non esse novum.
ama me interim, dum pulcher vobis.


Sonnet à Marie
Pierre de Ronsard

Je vous envoie un bouquet que main
Vient de trier de ces fleurs épanouies ;
Qui ne les eût à ce vêpres cueillies,
Chutes à terre elles fussent demain.

Cela vous soit un exemple certain
Que vos beautés, bien qu'elles soient fleuries,
En peu de temps cherront, toutes flétries,
Et, comme fleurs, périront tout soudain.

Le temps s'en va, le temps s'en va, ma dame
Las ! le temps, non, mais nous nous en allons,
Et tôt serons étendus sous la lame;

Et des amours desquelles nous parlons,
Quand serons morts, n'en sera plus nouvelle.
Pour ce, aimez-moi cependant qu'êtes belle.